Château Arnoux

credit : Elodie Mollé

Château Arnoux

credit : Elodie Mollé

La Bâtie Neuve

credit : Philippe Laliard

La Bâtie Neuve

credit : Karin Holmström

La Bâtie Neuve

credit : Philippe Laliard

Spectacle >

Askip*

Un spectacle immersif en établissement scolaire - création en cours

* "A ce qu'il paraît" (titre provisoire)

Présentation

Begat Theater propose un parcours sensoriel et immersif en établissement scolaire, invitant une classe de collégiens et/ou un public extérieur à suivre une fiction au cœur d’espaces réels. Le temps d’une heure de cours, les spectateurs peuvent entendre les pensées et souvenirs de trois personnages :

 

Vous êtes dans un collège.

C’est peut-être un collège que vous connaissez. Que vous avez connu. Que vous ne connaissez pas.

Vous êtes un visiteur. Invisible. Vous êtes comme la petite souris. Vous pouvez tout voir, et tout entendre. Absolument tout…

 

A travers trois récits entremêlés, une collégienne, un professeur et un agent de maintenance nous livrent leurs doutes, leurs rêves, leurs résistances… Les histoires personnelles s’entrechoquent et se font écho.

 

L’expérience reposera sur un croisement entre le passé et le présent et un dialogue entre le monde des jeunes et celui des adultes. Askip* comme un révélateur du quotidien, un éveil à la perméabilité des univers, des générations, des classes sociales… se glisser dans la peau d’un autre et tenter de se comprendre.

 

Il s’agira de stimuler le regard, les émotions, ouvrir la discussion, et peut-être apporter plus de questions que de réponses.

 

Plus que jamais nous avons envie de créer ensemble, avec les gens qui nous entourent, dans les collèges et ailleurs. Un processus de création partagé ponctué de temps de rencontres programmées ou fortuites.

 

Les chantiers de création soulevés tourneront autour de quatre axes :

 

L’écriture

Elle est confiée à Patrick Goujon, notre auteur associé. Une première version du texte a été présentée par l’auteur lors de deux lectures (une scolaire, l’autre tout public) pendant le festival Les Correspondances en septembre dernier. L’écriture continue à se nourrir des temps d’immersion en collège, des répétitions et improvisations des comédiens pour aller vers plus de relief, affiner les personnages et leurs interactions. L’auteur accompagne l’équipe artistique sur chaque résidence.

 

A ce stade de travail, nous ne sommes toujours pas certains de garder « Askip » (A ce qu’il paraît) comme titre définitif du projet. Les évolutions de la création nous guideront…

 

Le jeu d’acteur

Nous sommes ravis d’accueillir deux nouvelles personnes dans l’équipe :

Clémentine Ménard sera Eliza, collégienne, et Jean-Marc Fillet jouera l’agent de maintenance.

Le professeur, Mr Maran, sera incarné par Stephan Pastor.

 

Stephan aura aussi en charge la direction des acteurs.

L’idée de cette création est de rendre la bande son poreuse à son environnement pour une plus grande implication du public. L’atmosphère dans les couloirs d’un collège n’est pas la même que celle d’un centre-ville. L’envie est née d’ôter les casques audios, marque de fabrique de la compagnie.

 

Un véritable défi scénique : faire cohabiter dialogue et monologue interne, les comédiens exprimant les paroles des personnages et leurs pensées à voix haute.

 

Le son

Comment diffuser le son tout en enlevant les casques audios ?

Comment préserver le côté immersif de nos créations ?

Comment faire plonger les spectateurs dans la fiction ?

Comment faire parler les murs ?

 

Serait-ce les spectateurs eux-mêmes qui diffuseraient le son ?

Chaque membre du public portera peut-être dans un sac à dos enfilé avant d’entrer au collège, une enceinte synchronisée diffusant une parmi plusieurs pistes sonores. Tous ensemble, ils formeront la bande son du spectacle ; chacun la modulera individuellement en fonction de ses déplacements.

 

Le spectateur est en immersion : il entend, il voie, il se déplace, il joue avec le son et sent ses vibrations à même le corps.

 

Un mot sur le contenu : nous avons commencé à enregistrer des sons et bruitages dans l’enceinte du collège (un néon qui s’allume, une porte qui claque, etc.) qui constitueront la base de la bande son.

Certaines scènes « radiophoniques » mêleront ces empreintes sonores aux souvenirs plus oniriques des personnages et lieux.

 

Christophe Modica a rejoint notre équipe pour mettre en œuvre cette création sonore multi piste.

 

La mise en parcours

Spectacle et vie quotidienne du collège cohabitent et interagissent ; le collège devient notre décor toujours en mouvement. A ce stade de la création, nous cherchons à l’apprivoiser.

 

Cela nous permettra par la suite de trouver la porte qui ouvrira vers la fiction tout en maintenant le frottement que celle-ci opère avec le réel.

 

Cette création est nourrie par l’échange : nos temps de travail s’articuleront autour de plusieurs résidences en immersion dans des collèges différents (Château Arnoux, La Bâtie Neuve, Manosque, Cavaillon, et peut-être d’autres encore) puis dans un lycée (Draguignan), où nous rencontrerons les élèves et différentes façons de travailler, différentes contraintes techniques.

 

Toutes ces expériences nous pousseront vers une exigence d’adaptation qui nous permettra de jouer Askip* en divers milieux scolaire.

 

 

Partenaires

Ministère de la culture et de la communication

- Direction Générale de la Création Artistique (DGCA)

- DRAC PACA

Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur

Conseil départemental Alpes de Haute Provence

 

Coproductions / accueils en résidence

- Le Citron Jaune, Centre national des Arts de la Rue – Port Saint Louis du Rhône

- Théâtre Durance, Scène conventionnée – Château-Arnoux/Saint-Auban

- Théâtre La Passerelle, Scène nationale des Alpes du Sud

- La Garance, Scène nationale de Cavaillon

- Théâtres en Dracénie, scène conventionnée – Draguignan

- Association Eclat de Lire – Manosque

 

Coproduction La TRIBU – Théâtre de Grasse, PôleJeunePublic-TPM, Théâtre Durance – Château-Arnoux/Saint-Auban, Scènes&Cinés, Théâtre du Jeu de Paume, Le Carré Sainte-Maxime, Théâtre le Forum Aggloscènes Junior, Théâtres en Dracénie.

 

Résidence de création / écriture

- La Fabrique Mimont – Cannes

- DLVA, Durance Lubéron Verdon Agglomération – Manosque

Dates

Dates à venir

Toute la saison

Photos