Spectacle >

L’absent(e)

CREATION 2025

Présentation

Un spectacle immersif et déambulatoire qui s’écrit pour chaque lieu où il est joué, avec la participation d’un groupe de personnes sur place.

 

Une personne devrait être là, mais est absente.

De qui s’agit-il ? Pourquoi il ou elle est parti(e) ?

Cette absence va faire ressurgir des conflits, révéler des fissures, des rêves, des secrets et amener les personnages à agir.

L’absent(e) est une invitation à se mettre à la place d’autres personnes pour ressentir ce qui peut manquer au creux de chacun de nous.

 

L’idée ? Inventer un protocole qui permette à une équipe artistique* de créer un spectacle in situ dans un temps très court, en lien avec un groupe de personnes sur place. La forme sera toujours la même mais le contenu sera le reflet d’une rencontre, à chaque fois unique.

* 1 metteuse en scène, 1 auteur·rice et 2 comédien·ne·s

 

Durée du spectacle, environ 45 minutes.

Le protocole d’écriture

Développé par Karin Holmström et 3 auteur∙rice·s : Marc-Antoine Cyr, Eva Doumbia et Patrick Goujon.
Le protocole créé comprend des consignes d’écriture très précises afin que chaque auteur.rice invité·e à écrire pour un lieu parvienne à inventer une fiction in situ sur un temps très court. La structure dramaturgique suit un schéma simple qui reste toujours le même pour l’ordre des scènes, le croisement des personnages et les groupes du public.

 

=> Résidences pour tester le protocole d’écriture à partir d’avril 2024.

 

=> voir la bio des auteur·rice·s

La forme du spectacle

Un spectacle déambulatoire pour un groupe de 40 personnes, divisé en trois groupes qui se déplacent dans les espaces publics et privés, intérieurs et extérieurs.

 

Certaines scènes se passent dans une cuisine et dans d’autres espaces intérieurs (dans un appartement, un centre social, une médiathèque… à trouver pour chaque lieu), et certaines scènes se déroulent dans l’espace public alentour. Les groupes se quittent et se retrouvent plusieurs fois au cours du spectacle. Chaque groupe passe un moment avec chacun·e des deux comédien·ne·s et se retrouve dans un lieu où le personnage absent se dessine par les traces laissées.

 

Chaque version du spectacle suit le même canevas : un prologue (toujours le même) suivi par 6 scènes d’un texte inédit qui alterne scènes dialoguées et scènes monologuées.

Le texte est écrit pour un lieu spécifique, en lien avec un groupe de personnes sur place et les choses qu’elles choisissent de partager avec nous pour témoigner de leur rapport personnel avec l’absence. Les spécificités du lieu, du groupe, leurs préoccupations, l’actualité vont influencer l’écriture d’une manière indirecte.

 

La fiction se mélange avec le réel, le public est en immersion.

Participation d’un groupe de personnes sur place

L’écriture in situ se fait en lien avec un groupe de personnes sur place, identifié avec nos partenaires de diffusion. Ce groupe, de 8 à 12 personnes, peut être un groupe déjà constitué ou non. La spécificité du groupe (s’il y en a) et du lieu dans lequel nous allons travailler va impacter le cadre de la fiction que l’auteur·rice invente.

 

Les membres du groupe participent à trois rencontres et sont amenés à choisir quelque chose qu’ils associent personnellement à un·e absent·e. Il peut s’agir d’un objet, d’un écrit, d’un son, voire d’une chose perdue ou qui n’a jamais existé.

 

Ces contributions prennent ensuite part au spectacle pour définir les contours du personnage absent : elles sont rassemblées dans un lieu scénographié et deviennent les artefacts de l’absence. On les retrouve aussi dans l’histoire puisque l’auteur.rice a pour contrainte de tous les inclure dans le texte – qu’il s’agisse d’une mention, d’une référence ou d’une utilisation comme élément central.

 

Après le spectacle, les différentes contributions sont rendues à l’occasion d’une dernière rencontre, lors de laquelle chaque personne du groupe reçoit le texte imprimé et le catalogue des artefacts.

Comment ça se passe en diffusion

En amont, nous demandons à nos partenaires de diffusion :

d’identifier un groupe de personnes qui souhaite participer au projet (8 à 12 personnes, groupe déjà constitué ou non).

d’identifier un intérieur en lien avec la spécificité du groupe s’il y a, un lieu qui pourrait être utilisé pour les répétitions et représentations du spectacle. Il doit comporter plusieurs espaces pouvant accueillir au moins 15 personnes, avec une cuisine ou espace cuisine (1 des personnages prépare quelque chose à manger). Dans l’idéal nous aimerions avoir accès à un lieu de vie type appartement, foyer, internat, mais sachant que ce n’est pas toujours possible, nous pouvons aussi utiliser un lieu public (centre social, médiathèque…).

 

La création in situ  / tout se fait sur une semaine :

En amont (1 pers.) => Repérage des lieux par la metteuse en scène.
1ère rencontre avec le groupe de personnes sur place.

Jour 1 (2 pers.) => Arrivée de l’auteur∙rice et la metteuse en scène dans l’après-midi.
2e rencontre avec le groupe de personnes sur place autour d’un repas ou goûter.
L’auteur·rice démarre l’écriture.

Jour 2 (2 pers.) => Écriture des textes et scénographie.
Arrivée des 2 comédien∙ne∙s en soirée.

Jour 3 (4 pers.) => L’écriture continue, les répétitions démarrent.

Jour 4 (4 pers.) => Dernière étape de l’écriture. Répétitions et premiers filages.

Jour 5 (4 pers.) => Répétitions en journée et première représentation publique en soirée.

Jour 6, 7 (4 pers) => Représentations publiques en journée et soirée (2 par jour).
3e rencontre avec le groupe de personnes sur place, retours.

 

Disponible à partir de l’été 2025

=> En recherche de lieux pour nous accueillir pour les résidences de création et dates de rodages au printemps 2025 et pour les premières dates de diffusion pour la saison 25-26.

Partenaires

L’absent(e) est soutenu par :

La DGCA et la SACD / Ecrire pour la Rue

DRAC PACA

Région Sud

Département des Alpes-de-Haute-Provence

Réseau Traverses, Association de structures de diffusion et de soutien à la création du spectacle vivant en région Provence Alpes Côte d’Azur

La Garance, Scène nationale de Cavaillon (84)

Théâtre Joliette, Scène conventionnée art et création, Marseille (13)

Théâtre de Châtillon (92)

La Ville d’Aix-en-Provence (13)

 

Résidence d’écriture :

La Marelle (13)

 

=> Recherche d’autres partenaires

Dates

Toute la saison

Photos

Première résidence – déc 2023 à La Colle (en savoir plus)